BIOGRAPHIE

Avec en poche un CAP de métallier, Alban Pallares, originaire de Prades, part à l’époque se faire la main, dans la région lyonnaise.

Un exil qui durera sept ans pour l’artisan catalan, qui exerce sa spécialité dans la serrurerie industrielle et chaudronnerie.

De retour dans le Roussillon en 1985, il s’installe alors à Perpignan, proposant des services de ferronnerie classique à sa clientèle. Mais Alban Pallares ne se contente pas de la routine, car audelà de son savoir-faire il est un veritable artiste.

Son atelier devenu alors trop étroit, il pose deux ans plus tard, sa boite à outils à Saint Estève ce qui lui permet d’exercer son métier, mais aussi de proposer au public un hall d’exposition.

Car Alban est un créateur d’art très particulier. Il aime l’acier et l’inox, qui sont ses supports privilégiés dans son expression. Il vit même avec ces matériaux une relation très intense, comme il l’explique en souriant : « C’est très sensuel, c’est un plaisir intense que j’ai du mal à traduire par des mots. »

Une passion qui se traduit par des pièces uniques…

Sa spécialité, le fer forgé et la sculpture en relief selon une technique particulière dont il est l’inventeur et pour le moment le seul artiste français à la pratiquer .

« Les tableaux naissent sur un morceau de métal de quelques millimètres travaillé à froid sur l’enclume et avec le marteau par une frappe précise à l’extérieur » confie l’artiste qui n’en dira pas plus sur sa technique.

Le résultat est étonnant et lui a permis de se distinguer lors de différentes expositions qui se sont déroulées dans le grand sud.

Travaillant sans esquisse préalable, Alban Pallares tout en étant tributaire de la matière, parvient à la manipuler par des intentions toujours improvisées.

C’est dans des moments d’intimité que sa créativité et son inspiration s’exprime le mieux et le comble de bonheur : « A chaque fois j’ai des frissons, de l »électricité dans les mains. »

Extraits issus de l’Indépendant du 21 mai 1998

Accéder aux articles de presses